Belgique : drone et feu bactérien

ft329-p7-innovation_pear_fire_webLes maladies des arbres peuvent faire des ravages dans les vergers, et la maladie connue sous le nom du feu bactérien est notoire en Flandre. Pour détecter cette maladie plus rapidement, le Centre d’essais de fruits à Saint-Trond et l’Institut flamand pour la recherche technologique (VITO) travaillent sur un nouveau système de détection : les drones.
Le feu bactérien est le pire cauchemar de tout producteur de fruits, car il peut affecter tout un verger en un rien de temps . L’infection bactérienne se manifeste par une décoloration noire des feuilles et des fleurs. Quand un verger est affecté, l’arrachage est souvent la seule option. Et il doit être fait le plus tôt possible parce que le feu bactérien est très contagieux.
Cette propagation rapide de la maladie rend la détection précoce essentiel . Il existe déjà des systèmes d’alerte , mais Vito et le Centre d’essais fruits développent un nouveau système de détection qui utiliserait des drones pour suivre les épidémies potentielles du feu bactérien .
Les feuilles sur les arbres qui sont touchées par le feu bactérien se ratatinent et s’assombrissent, mais au début seulement quelques feuilles sur les branches supérieures changent de couleur.
« Les drones fournissent des images extrêmement détaillées ; nous pouvons voir jusqu’au centimètre près. Actuellement, nous travaillons sur un moyen de gérer toutes ces informations. Ce n’est pas une tâche facile. Une brindille noire sur une surface noire est à peine perceptible. C’est pourquoi nous développons des capteurs hyperspectraux qui nous montrent plus que juste une image visible et nous utilisons un algorithme mathématique pour faciliter la recherche  » .
Et il y a aussi un risque d’exportation . «La région dans le Limbourg souhaiter conquérir le marché chinois pour les poires et en Chine , le feu bactérien n’existe pas, et ils veulent que cela continue. Si nous voulons exporter des poires, nous devons garantir qu’ils sont exempts de toute contamination . Avec ce projet drone, nous serons en mesure de définir les grandes zones de sécurité. »

source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *