Conférence AUVSI avec pour thème la perception du public

210b1d50aa6d404c9edce7adeeb8801eLa deuxième journée de la conférence Unmanned Systems Europe de AUVSI avait pour sujet l’approche pragmatique de l’intégration des drones en Europe et la marche à suivre du point de vue de la perception de la réglementation et du public.
Frank Brenner, directeur général d’Eurocontrol, dit qu’insérer les drones dans l’espace aérien européen déjà très occupé est comme un puzzle – il y a tellement de morceaux qu’il est difficile de savoir par où commencer et où terminer.  » Je ne dis pas tout cela de façon négative, » a-t-il dit. « … Et je n’essaie pas de prétendre que c’est trop difficile non plus. … Je pense que vous êtes tous ici dans le bon business au bon moment, parce que c’est maintenant que nous avons une longueur d’avance » .
Il a aussi déclaré que le calendrier d’intégration est très court et une approche holistique sera la clé pour bien faire les choses. La deuxième partie de l’énigme de l’intégration des drones est la perception du public, a-t-il dit, même si il  y a de nombreuses utilisations de drones en dehors de ses usages militaires.
Il a ajouté que les politiciens sont souvent influencés par la perception du public, citant par exemple le public allemand qui a vu la mort du programme Euro Hawk  avec «un politicien qui n’était pas en mesure de répondre aux questions. ».
Peter Lee, un avocat d’affaires et technologie pour Taylor Vinters LLP, a dit que parce que les drones peuvent être utilisés de tant de façons différentes, ils ont plus de risques d’attirer une mauvaise publicité. « La prochaine fois que nous obtenons une image seins nus de Kate Middleton prise par un drone paparazzi, cela ne va pas aider notre cause et la perception du public dans ce domaine », a-t-il dit.
Michael Standar, directeur des stratégies et des relations extérieures de SESAR a déclaré que l’industrie traite la gestion du trafic aérien comme l’enjeu majeur, puis viennent les problèmes de perception du public; plus l’industrie attendra l’intégration, plus ce sera difficile de changer les opinions.
Dr. Elmar Giemulla, au nom de l’association allemande UAV DACH dit qu’il est difficile d’obtenir des normes pour l’industrie sans permettre à l’industrie de voler afin qu’ils puissent apprendre à partir des expériences différentes.
«C’est une sorte de pendule», a-t-il dit. « …Il y aura des va et vient avec des excès dans les progrès et dans les restrictions. »

source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *