Des drones pour l’identification des cétacés

 

6a0120a77b966b970b01a5115da1be970cAux Etats-Unis, le capitaine Frank Brennan du Dana Wharf Whale Watching à Dana Point en Californie du Sud a pris une video de rorqual commun à l’aide d’un drone.
Les directives de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) suggèrent que les plaisanciers et les bateaux d’observation restent à 100 mètres de baleines, mais ce ne sont que des lignes directrices. Les drones, légers et maniables sont-ils un danger ou une menace pour les cétacés ? Les responsables de la NOAA vont discuter de cette question dans les réunions à venir , un porte-parole de l’agence dit : « Les avions et les hélicoptères sont censés rester au moins à 1 000 pieds au-dessus cétacés, mais les drones de moins de 2 kilos tels que le type utilisé par Brennan sont-ils sujet à cette loi ? »
Les drones ne sont certainement pas aussi bruyants et visibles, mais voler un peu trop près d’une baleine à la surface pourrait être perçu comme une forme de harcèlement illégal.

De plus en plus de bateaux s’équipent pour faire des images inédites.
Plus tôt ce mois-ci, au large de la Norvège, les épaulards ont été filmés autour de kayakistes.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *