drone et fausse bonne idée 1

Dans la série « le drone peut tout faire et va tout faire », il y a quand même de fausses bonnes idées.

Dans ce cas il s’agit d’apporter un défibrillateur en urgence grâce à un drone. L’idée peut être sympathique, mais les contraintes légales en France la rendent quasi inapplicable.

_1160520sLe groupe allemand à but non lucratif Definetz souhaite faciliter l’accès aux défibrillateurs dans les moindres recoins du pays afin de d’intervenir rapidement lorsqu’une personne souffre d’une attaque cardiaque. Vendredi dernier, le groupe a présenté le Defikopter, un concept de drone multirotor capable d’apporter un défibrillateur en urgence depuis une application smartphone connecté à un module GPS.

Avec une autonomie restreinte et l’obligation d’avoir un pilote chevronné aux commandes pour piloter un drone en mode ‘hors-vue’, la mise en pratique du drone-sauveteur ne me parait pas réaliste.

Comme sur la photo, imaginons que je joue au golf, et je subis une attaque cardiaque. Hop, premier réflexe, j’active mon appli drone-défibrillateur ! Il ne faut pas que j’oublie d’activer le GPS aussi. Immédiatement, le pilote du drone reçoit mon alerte. Les batteries du drone sont chargées au top. Ouf ! Et il pilote le drone vers le point GPS que l’appli lui a donné. Jour de chance, il ne pleut pas. Et le pilote peut me faire amener le défibrillateur que quelqu’un va m’appliquer.

Je ne crois pas à ce scénario. Je préfère appeler la direction du golf pour m’amener le défibrillateur avec une voiturette. Ça me parait plus sûr …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *