Des drones pour étudier les oiseaux

figure5-640x430Ce n’est pas seulement une étude sur la mortalité des oiseaux qui a été réalisée mais aussi une étude économique pour préserver les lignes électriques : voir ici

Les accidents répertoriés sur les lignes de transport d’énergie sont l’une des causes les plus importantes de mortalité anthropique pour les rapaces et les oiseaux planeurs. Les facteurs qui conditionnent ce type de risque ont fait l’objet d’études exhaustives; à l’heure actuelle, il existe différentes solutions techniques qui atténuent le risque. La plupart des ressources attribuées aux projets de conservation visant à réduire la mortalité aviaire sont investies dans des travaux sur le terrain consistant à surveiller les lignes de transport d’énergie, et non à mettre en place des mesures correctives qui atténueraient les risques pour les oiseaux.

Très peu de progrès ont été enregistrés quant à la création d’une méthodologie qui servirait à caractériser les dangers que posent les lignes de transport d’énergie, et qui est une tâche onéreuse, fastidieuse et chronophage. Dans la présente étude, nous décrivons l’utilisation peu coûteuse de drones équipés de caméras pour surveiller les lignes de transport d’énergie. Pour l’étude de cas du présent article, nous avons caractérisé quatre lignes de transport d’énergie, géo référencé chaque pylône dans des zones sélectionnées et évalué les risques qu’ils constituent pour les oiseaux. Nous avons comparé l’efficacité de deux variantes de la méthode d’utilisation de drones dans l’acquisition de données et de deux façons de contrôler les aéronefs. Le présent projet prouve l’utilité des drones en tant qu’outil pratique, rapide et peu coûteux en biologie de conservation, s’ajoutant aux applications déjà connues de surveillance de la faune et de l’évaluation des répercussions environnementales des infrastructures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *