France : les premiers appels d’offre avec travail au drone sont publiés

appel d'offre : ebeeLes appels d’offres avec le mot spécifique ‘drone’ se comptent encore sur les doigts d’une main en 2013.

Le syndicat mixte du pays de Guingamp a publié une offre le premier pour de l’orthophotographie. Le résultat de l’appel d’offre est publié sous forme d’un article dans ‘le télégramme’. http://www.letelegramme.fr/local/cotes-d-armor/guingamp/ville/pays-de-guingamp-un-drone-dans-le-ciel-en-decembre-26-09-2013-2246888.php

« Une dizaine de dossiers était posée sur son bureau. « Le drone que l’on a acheté va servir à tout le monde », commente Jean David, le président du pays de Guingamp. Actuellement en construction en Suisse, c’est la société Sensefly qui commercialise cette aile volante. »

« Importantes économies
Les données recueillies sont traitées avec un logiciel informatique permettant « d’obtenir une projection 3D de la zone : surfaces, volumes, topographie, cours de niveau ». Avantage de ce système : les clichés sont automatiquement géoréférencés. C’est un gain de temps. Cet équipement va coûter 18.610 € HT à cette collectivité, qui recevra des aides du conseil général (22,5 %) et un financement européen Leader (55 %). Les élus ne débourseront au final que 4.000 €. À la clé, le pays de Guingamp pourra ainsi zapper le recours à un cabinet d’études ou à une entreprise spécialisée pour faire ces photos aériennes. Les économies vont se chiffrer « en milliers d’euros à chaque fois », commente Franck Le Provost, le directeur du pays de Guingamp. « L’année dernière, on a fait une campagne de photos aériennes de cimetières. Il y avait 30 images. Ça nous a coûté 3.700 €. On va amortir le drone en une fois par rapport à cette campagne ». Le pays de Guingamp devrait être la première collectivité en France à tester ce dispositif : « On a déjà énormément de demandes en France pou des démonstrations », conclut-il. »

Aujourd’hui, l’autre appel d’offre toujours en cours concerne la communauté urbaine de Bordeaux. https://www.boamp.fr/avis/detail/13-162998/0 toujours pour des travaux topographiques et d’orthophotographies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *