Radioactivité : l’AIEA promeut l’usage des drones

Hexacopter-425x318Les niveaux de contamination dans et autour de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi continuent d’augmenter depuis le 11 Mars jour de la catastrophe nucléaire. Dans la ville de Marumori, les  mesures effectuées sur 10 piquants d’écorce de cèdre ont montré que le niveau moyen de césium était de 26 684 becquerels par kilogramme en Juin 2012, et en 2013 des mesures équivalentes donnent 42 759 becquerels par kilogramme.

L’Agence internationale de l’Energie Atomique a utilisé un hexacopter pour surveiller les niveaux de radiation autour de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi  qui est une zone trop dangereuse pour que les êtres humains entrent sans séquelles graves.
Les responsables de l’AIEA ont déclaré avoir de grands espoirs dans ce moyen de collecte d’informations visuelles comme radioactives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *