Un drone à propulsion hybride

hybride

 

La start-up Top Flight, repérée par la Technology Review du MIT, a développé une solution qui pourrait bien intéresser ces mastodontes. La jeune pousse a mis au point un prototype de drone hybride alimenté par de l’essence et de l’électricité. D’après ses créateurs, l’engin pourrait voler pendant plus de 2h30 et parcourir 160 km en transportant un colis de 9kg. Les drones classiques ne fonctionnant que sur batterie ne disposeraient, quant à eux, que d’une autonomie de 40 minutes avec des colis beaucoup plus légers.

Une performance liée à l’utilisation alternée ou simultanée de l’essence et de la batterie électrique. Le moteur à essence n’ayant pas besoin de fournir toute l’énergie nécessaire au vol, celui-ci peut être plus petit et donc moins lourd. En revanche, contrairement aux voitures hybrides, le drone de la start-up ne peut bénéficier de l’énergie cinétique générée lors du freinage.

Top Flight a opté pour un dispositif hybride en série où le moteur à essence n’est pas relié directement aux pales de l’appareil mais sert uniquement à alimenter la batterie électrique. Long Phan, cofondateur de la jeune entreprise, affirme que de nouveaux moteurs en cours de développement devraient conférer aux drones une autonomie de plus de 3 heures. Ces derniers pourraient être commercialisés dès la fin de l’année.

Top Flight n’est pas la seule à plancher sur cette approche. L’entreprise Northwest UAV, basée dans l’Etat de l’Oregon, a également développé en collaboration avec l’armée américaine un projet d’avion hybride. Contacté par le MIT, un porte-parole de l’entreprise a affirmé travailler sur un système hybride appliqué aux drones.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *