Vie privée et drone : un appareil pour se protéger

droneshieldLes États-Unis vont toujours au devant des innovations surtout lorsqu’il s’agit de la protection de la vie privée.
Un projet indiegogo « droneshield » débuté en avril 2013 pour construire un dispositif open-source de détection de drone principalement destiné aux propriétaires paranoïaques s’est transformé en une entreprise plus ambitieuse.
Avec la popularité croissante des drones amateurs ou commerciaux, la vie privée et la sécurité sont de plus en plus une préoccupation pour un large éventail d’intérêts. Beaucoup de gens pensent que c’est seulement une question de temps avant que ce types de drones soient utilisés pour de l’espionnage industriel – par exemple, photos, piratage d’un réseau WiFi, ou même attaque physique.
Le dispositif, appelé « DroneShield » analyse le bruit ambiant capté sur son microphone et identifie les signatures acoustiques caractéristiques des différents types de drones. « L’objectif est de vous avertir assez tôt pour aller à l’intérieur et fermer les stores … ou d’appeler la Police ou d’alerter votre sécurité » , dit le co-inventeur.
La société DroneShield a déjà vendu environ 130 appareils pour 100 $. « Notre plan à long terme est d’améliorer le produit afin qu’il soit prêt non plus seulement pour les particuliers mais aussi pour les entreprises ; transformer certaines de nos installations pilotes en clients à long terme, et développer à l’étranger. Nous voulons installer un de nos appareils à chaque endroit où vous avez une caméra de sécurité. »
Le dispositif n’est pas assez sensible pour détecter les drones de type militaire haut dans le ciel mais il peut détecter les drones bon marchés et éventuellement avec l’aide de micros plus sensibles les drones commerciaux ainsi.
Une autre société a essayé de détecter les communications radio des drones mais ces signaux sont faciles à masquer. « Le signal acoustique est le meilleur indicateur de présence d’un drone, car c’est très difficile à cacher et les caractéristiques sont facilement identifiables. »
À l’heure actuelle, les deux cofondateurs qui ont tous deux passés la majeure partie de leur carrière à travailler dans l’industrie de la défense et du renseignement ont pour projet l’amélioration du matériel avec des microphones de meilleure qualité pour les vendre à un prix supérieur à 100 $.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *