Le drone outil de réflexion artistique

À l’occasion de sa 13e édition, Le Mois de la Photo à Montréal invite Paul Wombell, commissaire britannique de renom, qui propose une programmation audacieuse autour du thème Drone : l’image automatiséeDu 5 septembre au 5 octobre 2013, l’événement en mettra plein la vue avec 25 expositions déployées sur 14 sites à Montréal.

Si un drone est configuré pour prendre des images automatisées, il rentre tout à fait dans la réflexion artistique de cet événement. Il est intéressant que les artistes s’approprient l’outil drone pour s’exprimer. Les artistes proposent dans cet événement d’explorer la relation en pleine mutation entre le corps et la technologie, en insistant sur les fonctions automatiques et l’intelligence de l’appareil photo, ainsi que sa transformation en objet qui stimule l’imagination.

Celui-ci n’est plus un simple prolongement de la vision humaine pouvant voyager dans les endroits les plus reculés, inaccessibles ou dangereux; il est désormais un instrument sophistiqué possédant ses propres lois et son propre fonctionnement. Fouillant dans l’histoire de ses progrès technologiques tout en interrogeant son avenir, les artistes soulèvent une question importante : l’appareil photo possède-t-il sa propre vie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.