Un drone insecte autonome

60aff0aec66f307688efd8caaefedce9a0c5bc42Des scientifiques néerlandais de l’Université technique de Delft ont développé le plus petit drone autonome à battement d’ailes du monde qui pourrait révolutionner notre expérience de tout, des concerts de musique à l’agriculture.
Pesant seulement 20 grammes comme environ quatre feuilles de papier d’imprimante, la libellule-robot pourrait être utilisée dans des situations où les quadricoptères beaucoup plus lourds avec leurs hélices rotatives seraient dangereux, comme lors de survol de foule dans les concerts ou les événements sportifs.
L’Explorer ressemble à une grande libellule, avec deux minuscules caméras vidéo basse résolution pouvant reproduire la vision 3D et un ordinateur de bord pour prendre les décisions de vol.
Et comme un insecte, le drone qui a une envergure de 28 centimètres pourrait aussi voler autour de plantes. « Il peut par exemple être utilisé pour détecter des fruits mûrs dans les serres », a déclaré De Croon le directeur de recherche du département qui a créé ce drone.
« Nous nous sommes inspirés de petits insectes réels », a déclaré De Croon .
Les petits drones à « battement d’ailes » ne sont pas nouveaux, comme le Robobee développé par des étudiants de l’Université de Harvard aux États-Unis mais ils ont un fil les reliant au sol pour gérer le contrôleur de vol et les traitements d’images, et donc ils sont loin d’être autonomes.
L’Explorer a sa propre batterie polymère au lithium qui lui permet de voler pendant environ neuf minutes, et il « voit » grâce à son processeur de bord et un algorithme spécialement mis au point pour prendre des décisions instantanées. Il a la vidéo analogique sans fil, des gyroscopes et un baromètre pour calculer sa hauteur .

source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *